Etre représentant commercial chez BIA

Account Manager BIA

Etre représentant commercial chez BIA

September 1, 2016 Uncategorized

7h30 ; Luc, 59 ans, vendeur d’engins de génie civil pour la société BIA, s’installe aux commandes de sa voiture. Le voilà prêt à sillonner le pays à la conquête du marché. Sa journée, Luc l’a préparée minutieusement la veille. Il doit en effet maximiser son temps, un ingrédient à bien gérer en tant que commercial.

8h30 ; Luc rencontre son premier rendez-vous de la journée, le responsable des achats d’une société de travaux de voirie implantée à Namur. L’objet de sa visite est simple : Luc va tenter de savoir pourquoi son client a acheté une pelle d’une marque concurrente. La manœuvre est délicate mais Luc a développé en 30 ans de carrière un sens aigu de la psychologie.

L’interlocuteur de Luc est également à la recherche de conseils techniques pour pouvoir adapter l’équipement d’une de ses pelles. Il sait que Luc dispose d’une bonne connaissance technique et qu’il saura l’aiguiller.

9h30 ; Luc reprend sa voiture en direction de Tirlemont. La petite heure de route sera bien mise à profit ! Luc a préparé une liste de choses à faire durant ses trajets de la journée. Il veut rentabiliser son temps au maximum.

Le premier appel que Luc passe à un de ses collègues concerne une demande de soumission reçue d’un client carrier. Afin de lui remettre une offre pertinente et la plus détaillée, Luc souhaite avoir le maximum d’informations sur ce client et sur l’historique de sa relation commerciale. Il sait que c’est en connaissant un client, qu’il augmente ses chances de succès.

Luc reçoit ensuite un coup de fil d’un collègue du service de facturation afin de régler un détail administratif. Luc est soucieux du suivi de ses dossiers. Pour lui c’est crucial de servir l’intérêt du client avant tout.

10h30 ; Luc se présente à la réception d’une société familiale de recyclage du Brabant Flamand. C’est la patronne qui l’accueille avec sourire. La venue de Luc est l’occasion pour elle de parler de ses activités commerciale et de son projet d’agrandissement qui avance rapidement. Luc a conscience que cette extension rime avec le besoin de nouvelles pelles et de chargeuses. Un peu avant la fin des travaux, il reviendra discuter de ce besoin d’élargissement de flotte avec le patron qui, pour le moment, a un emploi du temps bien chargé.

11h30 ; il est temps de prendre la direction du Brabant Wallon. Luc s’assure néanmoins que l’entrepreneur de terrassement est toujours disponible. Il ne voudrait pas le déranger pendant son temps de midi. Changement de programme, l’entrepreneur est occupé. Pour Luc qui a l’habitude de ce genre de bouleversements dans son agenda, trouver une alternative est devenu un jeu. Il décide donc d’aller rapidement déjeuner. Ce sera pour lui l’occasion de consulter ses mails et de se mettre à jour.

12h30 ; C’est en direction de la périphérie bruxelloise que Luc se dirige désormais. Il doit rencontrer l’entrepreneur d’une société de recyclage chez qui il a placé, pour quelques jours, une chargeuse Komatsu.

Sur le trajet, Luc est contacté par une société potentiellement intéressée par les machines Komatsu et qui souhaiterait recevoir davantage d’information sur les produits. Avant d’entamer une éventuelle relation commerciale, Luc se renseigne sur les activités de cette société agricole ainsi que sur sa solvabilité. Etre un vendeur, c’est être capable de prioriser ses dossiers. Une journée est si vite passée qu’il est essentiel de ne pas gaspiller son temps et son énergie dans des projets non-réalisables.

14h00 ; Luc débarque dans la société de recyclage basée en région bruxelloise. S’il se rend disponible auprès de l’entrepreneur et de ses opérateurs, c’est pour répondre à toutes leurs interrogations sur les performances ainsi que sur le maniement de la machine. Pour cette démonstration de deux jours, Luc a sollicité les services de son collègue démonstrateur. C’est cette personne qui formera le personnel de la PME à la conduite de la chargeuse.

Au fil de la discussion, Luc remet à l’entrepreneur une offre pour cette chargeuse Komatsu. Luc l’avait préparée quelques jours auparavant à l’aide des outils informatiques dont il dispose. Plus qu’un prix, cette offre présente les spécificités et atouts de la machine configurée selon les besoins du client, ainsi qu’une proposition de contrat de services.

Luc sait l’importance de donner à temps ce genre de document qui permettra à l’acheteur de prendre sa décision d’achat sur base d’éléments tangibles et précis.

16h30 ; Luc fait un saut au bureau. Il doit discuter des détails de la livraison d’une machine avec le département « business support ».

Pour Luc, il est capital de passer au bureau. Il sait combien il est important de communiquer et de partager avec ses collègues les données gravitant autour du client.

En vue de préparer la réunion commerciale de la fin de la semaine, Luc s’attèle en fin de journée à faire son reporting de ses activités du jour. Bien que cette partie plus administrative du job ne soit pas sa préférée, il s’attelle à la faire assidûment.

19h30 ; Luc regagne son domicile, satisfait du travail accompli. Demain est une nouvelle journée durant laquelle il ira à la rencontre d’autres sociétés. De nouveaux challenges l’attendent, il adore ça !